Croisière sur le Nil

Ecrit par Célia le 2 mar 2011

Gâteries, Soupers chics, Soupers entre amis

3 culottes Croisière sur le Nil

Restaurant le Nil bleu ***

 Croisière sur le Nil

Et oui, cher lecteur, il paraît que les tours opérateurs bradent les prix en ce moment. Si vous en avez toujours rêvez, profitez-en donc pour partir !

Rassurez-vous, nous ne nous sommes pas encore transformées en agence de voyage mais pour ceux qui n’auraient pas le temps ou l’argent, je vous propose une mini-croisière le temps d’un souper au restaurant.

Le Nil bleu est l’un des trois restaurants éthiopiens de Montréal, une valeur sûre bien connu des habitants du Plateau.

Disons le tout net, si cela ne tenait qu’à moi, je n’y aurai jamais mis les pieds. Au risque de vous décevoir, je ne suis pas très attirée par la cuisine africaine (parce que je ne la connais pas), et quand on me parle de restaurant éthiopien, je ne peux m’empêcher de penser à cette blague immonde : « qu’est-ce qu’un grain de riz dans un lavabo ? … » -si vous ne la connaissez pas, je me ferai un plaisir de ne pas vous la raconter-.

Beau pied de nez à ces a priori, la cuisine y est délicieuse et copieuse : je vous mets au défi de finir votre « assiette ». On repassera par contre pour l’authenticité de la déco : comme si l’on avait voulu nous démontrer que « l’Afrique, c’est chic, », le restaurant se pare d’attraits clinquants (mais un peu tocs) qui n’ont sans doute rien à voir avec les charmes du pays : tables en verre (ici on mange assis bien droit dans sa chaise recouverte de tissu léopard…),  mur qui simule une chute d’eau continue, spots de couleur orangée… on est guère emballé. Passons.

d photo nil bleu Croisière sur le Nil

Le resto est souvent plein, et donc un peu bruyant. Je vous mets en garde : il vous faudra réserver sous peine de devoir faire demi-tour. Au menu, des plats mijotés à base de légumineuses, de viande (poulet, boeuf, agneau) ou de poisson (sole), servis sur une galette de millet.  Chacun peut bien sûr opter pour un plat individuel, mais le plus convivial (ou românntique) est de commander un grand plateau composé d’un assortiment de 4 spécialités (35$ environ).

C’est à ce moment que les choses se compliquent car le serveur, en même temps qu’il amène le plat, n’apporte pour le déguster qu’une serviette et des petits bouts de galettes roulés. Question : sachant qu’il n’y a pas d’ustenciles sur la table, à ma place, que faites-vous ?

Vous regardez s’ils ne sont pas tombés par terre ? Certes, c’est une option. Non, ils ne le sont pas. La serviette, humide, sert à se laver les mains. Bon point jusque là.  J’ai bien l’idée qu’il faut manger avec les mains… mais comment ? Faut-il y aller avec la paume entière dans le plateau  (aaah, angoisse de Mimi-cracra, je n’en réchapperai pas indemne). C’est à ce moment que je me rappelle que je ne suis pas seule dans cette galère. J’abats le joker de l’ignorance : « DiIiIiiiiiis… comment qu’on fait…? » : et bien, on se sert des petits rouleaux de galette, que l’on déplie, pour piocher la nourriture – ce qui évite de s’en mettre plein les mains (juste assez quand même pour ruiner votre quota « élégance en mangeant »).

img 81752 Croisière sur le Nil

IMG 8180 Croisière sur le Nil

Celle-ci est parfumée, épicée : on sent les notes de gingembre, de curry… bientôt on ne sent plus grand chose d’ailleurs, à force de tout mélanger (je le regrette un peu, j’aurais du procéder par ordre). L’agneau est délicieux, le poulet est tendre. On sent moins les légumes en revanche, réduits en bouillie. Le meilleur, c’est lorsque l’on parvient à la galette au fond du plat, imbibée de sauce (un crime de lèse-gourmandise).

Côté desserts, je suis impressionnée du choix : tiramisu, plusieurs gâteaux aux fruits … Avant que ma raison ne reprenne le dessus et réalise que tout ceci n’a rien d’éthiopien. Dommage. Pourquoi ne pas s’essayer à des desserts locaux? On se contentera donc d’un thé éthiopien, à base de cardamone. Il conclut à point cette délicieuse croisière.

Le Nil Bleu
3706, rue Saint-Denis
T. 514.285-4628
www.nilbleu.ca

Articles sur le même sujet

3 réactions à “Croisière sur le Nil”

  1. Tite Doudou Blazée a dit le

    Excellent article !

    Par contre la réflexion « comme si l’on avait voulu nous démontrer que « l’Afrique, c’est chic, »» me décontenance un peu.

    Je pense que l’Afrique ce n’est pas seulement ce qu’on veut bien nous montrer dans les médias (un continent pauvre où on envoie du riz) et que justement ça fait du bien de voir le côté « chic » de ce continent. On est tellement pas habitué à ça que quelque part on trouve ça bizarre mais ce serait un resto asiatique ou autre on trouverait ça cool!

    En tout cas bravo pour vos articles je kiffe à mort !

  2. Célia a dit le

    Merci Tite ! Par contre il ne faut pas voir dans mon commentaire plus qu’une simple allusion à la chanson « l’Afrique, c’est chic! » : je n’aime pas le style clinquant de manière général et j’aurais pu faire le même commentaire pour n’importe quel type de resto, asiatique justement. On peut avoir une déco chic tout en restant dans l’authenticité, certains restos savent très bien le faire (Le Rumi par exemple, superbe). Suis d’accord avec toi au demeurant pour le reste. A bientôt!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Blog reviews ‹ Restaurant Nil Bleu - 16. août, 2011

    [...] Les Dessous de Montréal nous rend visite pour une rendez-vous avec la cuisine africaine…même chic! [...]

Laisser un commentaire